Le grand ennemi de l’engagement bénévole

par | Juil 15, 2018 | Uncategorized |

Pourquoi l’engagement est difficile ?

Lorsque l’on demande si l’engagement pour des valeurs est bien, tout le monde répond : « Oui ! C’est super ! ». Tout le monde trouve le bénévolat respectable et pourtant, combien s’engage autour de vous ? Vous pouvez compter sur vos doigts sans honte.

Une raison souvent crachée pour justifier cette incohérence :
« Parce que les gens sont hypocrites, sournois, que mensonges ! »
#HAINE #COLERE #OUINOUIN

Libre à chacun de juger la société bête et méchante. Enfin, il semble y avoir une raison plus subtile.

Le véritable combat : l’engagement VS les réveils matin ♫

Pour gagner, il vaut mieux connaître son ennemi. Celui de l’engagement est l’alarme qui sonne notre réveil : à la fois le smart phone qui sonne, la raison pour laquelle vous vous levez, la cause pour laquelle vous êtes fatigué le soir et pour laquelle vous vous couchez. L’ennemi se trouve dans nos téléphones et ses milles distractions ; notre travail épuisant 80% de notre énergie. En bref : dans notre routine.

Le profilage des criminels de l’engagement

  1. Il se lève pour aller travailler, il n’a pas le temps de faire du bénévolat.
  2. Il rentre du travail, il est fatigué, sa volonté est basse et si le bénévolat… ho ! Sa tante vient de partager une vidéo de son chat !
  3. Le week-end il le garde pour soi, sa famille et ses loisirs. Il l’a bien mérité quand même, il a travaillé toute la semaine.
  4. Un jour il passe au chômage. Maintenant, il doit vite retrouver un emploi pour vivre correctement et ne pas subir des remarques. Enfin, maintenant qu’il a plus de temps libre, peut-être que le bénévolat, mais attend ! Un problème à la fois ! Le bénévolat ne rapporte rien et là maintenant il doit vraiment gagner de l’argent. Il retrouve du travail.
  5. Il se lève pour aller travailler, il n’a pas le temps de faire du bénévolat.

Et c’est similaire pour les étudiants. Peut-on les blamer ? Osez-dire que vous n’avez jamais eu de routine dans les commentaires 😉

L’engagement peut-il vaincre la routine ?

Bon courage pour supprimer les routines, elles restent indelogables de la vie. Par contre, avoir conscience des routines de chacun permet s’y introduire. Connaissez l’emploi du temps des personnes dont vous souhaitez motiver l’engagement et peut-être trouverez-vous une ouverture. Acteurs de l’engagement, ne nous battons pas contre des hypocrites. Car en réalité, beaucoup souhaiterait effectivement s’engager dans une grande cause. Trouvons plutôt un compromis entre leur quotidien et l’engagement.